La Clé Immobilière Basque

Profitez des opportunités du moment en tournant la roue ci-dessous

PTZ, DU NEUF EN 2016 !
 
Comme tous les ans, en décembre, le budget est soumis au vote des parlementaires. Et, sans grande surprise, le projet de loi de finances 2016 privilégie à nouveau le logement. En effet, le gouvernement maintient son intention de relancer la construction ainsi que de favoriser l'accès au logement.
 
Zoom sur les évolutions et les révisions des modalités du PTZ et...pour tout savoir, suivez le guide !
 
Objectif inchangé, conditions « retouchées » :
 
Chez les primo-accédants, le PTZ fait désormais partie des incontournables pour financer son projet d'achat immobilier. Les pouvoirs publics veulent lui redonner "un coup de jeune" et ont pour objectif d'en ouvrir l'accès au plus grand nombre. Pour cela, plusieurs aménagements sont proposés :
 
* tout d'abord, ce dernier est plus accessible pour les logements anciens à condition d'y réaliser, dans les 2 ans, des travaux représentant au moins 25 % du prix d'achat ; en 2016, 30 000 communes sont devenus éligibles au PTZ (contre seulement 6 000 auparavant) ;
 
* ensuite, les plafonds de revenus exigés pour en bénéficier sont revus à la hausse ;
 
* de plus, le montant prêté est augmenté jusqu'à 40 % du financement ;
 
* par ailleurs, le différé d'amortissement (période durant laquelle l'emprunteur ne rembourse pas de mensualités) passe à 5 ans minimum quel que soit son revenu, pour atteindre 15 ans au maximum ;
 
* enfin, la durée du prêt s'étend à 20 ans minimum dans le simple but de réduire les mensualités de l'emprunteur.
 
Travaux de rénovation énergétique encouragés :
 
La rénovation énergétique est toujours une des priorités du gouvernement, au même titre que l'accession à la propriété. C'est pourquoi le budget 2016 prévoit :
 
* l'adaptation de l'éco-PTZ qui devient plus facilement cumulable aux aides l'ANAH (Agence NAtionale de l'Habitat) et se voit étendu jusqu'au 31 décembre 2018 ;
 
* la prolongation du CITE (Crédit d'Impôt pour la Transition Energétique) jusqu'au 31 décembre 2016 aux mêmes conditions qu'en 2015 ; cependant, les équipements mixtes combinant un équipement éligible et un équipement non éligible de production d'électricité via l'énergie solaire ne donne plus droit au CITE ;
 
* la création d'un micro-crédit à taux zéro pour compléter les aides versées par l'ANAH afin d'encourager les ménages aux revenus modestes à rénover leur logement ;
 
* la mise en place d'une nouvelle prime de 1000 € attribuée par l'ANAH aux propriétaires-bailleurs qui loueront leur bien à un prix inférieur à celui du marché (loyer conventionné social ou trés social) pendant 3 ans ou plus ;
 
* et enfin, la possibilité au locataire d'un logement HLM de pouvoir l'acheter sous réserve d'effectuer des travaux de rénovation énergétique, pour que celui-ci puisse être considéré comme neuf fiscalement.

Retour page précédente